Isfahan, half of the world

Les iraniens appellent la ville d’Isfahan la moitié du monde : Half of the world et ce n’est pas faux de le penser ! 

En effet, cette ancienne capitale de la Perse Safavid du 16e siècle se démarque des autres cités par ses boulevards, ses grandes mosquées, ses jardins persans, ses palais, ses ponts et son bazar. C’est un chef-d’oeuvre de l’art et de l’architecture iranienne.

C’est la ville la plus touristique d’Iran. Je t’invite à lire la suite de l’article, pour découvrir les plus importants endroits d’Isfahan.

La place Naqsh Jahan Imam, appelée notamment Place de l’Imam

Ohh que dire de cette place ? En réalité, j’étais restée sans voix, un vrai régal pour les yeux. Une seule chose me gâchait la vue, les calèches ! Sous une chaleur insupportable, les pauvres chevaux faisaient le tour du square toute la journée 😡.

J’ai assisté au couché du soleil dans cette place de l’Imam, au moment ou les locaux et les touristes viennent se promener et manger une glace sur la pelouse. Les couleurs du ciel et le bleu des mosquées offrent un magnifique spectacle.

Mosquée du Cheikh Lotfallah

C’est notamment à cette place que se concentre plusieurs monuments d’Isfahan, dont la Mosquée du Cheikh Lotfallah. Malgré ses proportions plus modestes, cette mosquée royale est une vraie merveille. Sans cour ni minaret, mais seulement un dôme de toute beauté. Quand les rayons du soleil apparaissent, on aperçoit la queue d’un paon sous la coupole. 200000 Rials, mais elle en vaut vraiment le détour.

Shah Mosque, Mosquée de l’Imam

Imposante, majestueuse et raffinée, cette mosquée est une splendeur. Elle ne possède pas les couleurs étonnantes de la précédente mosquée. Cependant d’un point de vue historique et architectural, elle est en tout point sublime. Elle est actuellement en travaux avec les échafaudages au milieu de la cour qui nous empêchent d’avoir une vue d’ensemble de la mosquée. 

A noter que la mosquée est fermée durant la prière, entre 13h et 14h il me semble.

Ali Qapu Palace

Franchement, j’ai vu des palais bien plus beaux en Iran. Les atouts de ce monument se trouve au dernier étage. Une salle de musique avec un décor enchanteur. 18 minces colonnes de bois supportant un toit en marqueterie, ainsi qu’une vue dégagée sur la grande place de l’Imam.

Bazar Bozorg

Le bazar est le dernier lieu que tu peux visiter dans le square. C’est le plus propre et le plus organisé des bazars que j’ai vu. Il mérite de s’y balader pour ces petites cours intérieures, la largeur de ses allées, ses mosquées et la quiétude que l’on y trouve. 

C’est aussi là que je me suis fait arnaquer comme une débutante ! Un jeune homme parlant plusieurs langues nous invite à prendre le thé, on le suit et on s’aperçoit qu’il est vendeur de tapis. Finalement le thé n’était pas tout à fait gratuit, puisque on ressortit avec deux tapis persans, ahhh il était fort ce gars !

Attention au mec à droit, c'est lui qui nous a vendu le tapis 😁

Chehel Sotoun

Non loin de la grande place, se trouve ce petit palais, en résumé, c’est l’un des plus beaux monuments qu’il m’est donné de voir en Iran. 

Chehel Sotoun signifie les 40 colonnes. En réalité, il n’en possède que 20, cependant l’illusion du double apparait dans le bassin d’en face. Malheureusement lors de ma visite, l’eau été sale et je n’ai pu voir le reflet des colonnes sur l’eau. 

Ce petit bâtiment est décoré de belles peintures à l’intérieur, qui dépeignent une Perse où les arts, la danse, la musique, le vin avaient grandement leurs places dans la société. Les jardins autour sont également à visiter.

Jameh mosque 

Un peu loin du centre ville, cette mosquée est la plus vieille mosquée du Vendredi d’Iran. Les différents styles et les différentes influences bien harmonisées sont une réussite architecturale. Ce n’est après tout pas pour rien qu’elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO ! 

A visiter vers 16h car en journée, il y a beaucoup trop de touristes.  

Atigh Square

En venant de la mosquée du Vendredi pour aller voir le Minaret d’Ali, je suis passée par cette grande place entourée d’arcades. En traversant la place vers le minaret, des enfants à vélo me pincent les fesses. Ils étaient plusieurs, ce fut la première et la dernière fois que je me suis sentie en danger durant tout mon voyage. Ça m’a rappelé des souvenirs des marchés d’Alger 😣

L’église arminienne, Kelisa Vank

Alors là, je ne m’attendais pas du tout à voir une telle église en Iran ! 

Vue de l’extérieur, la cathédrale a le même aspect qu’une mosquée si ce n’est la croix au sommet du dôme. Quant à l’intérieur, les murs sont recouverts de peintures racontant le martyre du fondateur de l’Église arménienne. Les fresques et les couleurs sont juste magnifiques !

Un musée au même endroit, retrace l’histoire du génocide des arméniens et l’histoire de la communauté arménienne en Iran.

Les ponts d’Isfahan

Il y a onze ponts au total à Isfahan. Se sont des lieux vivants et très prisés des habitants. Le vendredi, ils se remplissent de familles et de touristes. Sous les arches, des groupes s’assoient, quand parfois s’élève le chant d’un homme, repris par tous, un vrai moment superbe. 

Les bords du fleuve aussi deviennent des lieux de pique-nique. Les Iraniens y amènent même des réchauds pour préparer le riz sur place ! 

Les plus connus sont Pol-e Khaju et le Si-o-se Pol, le pont aux 33 arches. Avant la conquête arabe, ces ponts séparaient la ville iranienne et la ville juive. 

Le plus connu est le pont de Khaju en pierres et en briques, construit sur un ancien pont. Il est simplement remarquable la nuit, quand les arches s’illuminent. Malheureusement, le fleuve Zaynadeh Rud était à sec cela dit, j’étais récompensée par un fabuleux opéra totalement improvisé. En effet, des messieurs viennent chanter sous les arches, entourés d’un large public. C’est une ambiance festive et paisible, jusqu’à ce que les policiers viennent demander aux chanteurs d’arrêter. La foule se disperse et tout recommence 5mn plus tard sous une autre arche.

Les ponts Pole Si O Seh et Joui sont notamment beaux et intéressants à voir.  

Le pont de Si-o-se Pol

Informations 

  • Toutes les attractions touristiques à Isfahan sont toutes pratiquement à 200000 Rials. Au début, on se dit que ce n’est rien, c’est quelques euros. Mais je peux te dire que le total fait mal à ton porte monnaie. 

  • Pour dormir, tu n’auras pas de problème à trouver un endroit, tellement il y’en a beaucoup. Pour ma part, j’ai séjourné à l’auberge de jeunesse Amir Kabir. En plein centre, ils offrent un très bon petit déjeuner et ils ont une cour intérieure pour s’assoir et manger. Il y a une très bonne ambiance entre les touristes et une très bonne connexion.

  • Les concerts au Pont de Kadju ont lieu les vendredis soirs. Alors je t’invite à ne pas le rater si tu es de passage la bas le weekend. 

 Arriver et repartir d’Isfahan

Isfahan est une ville très touristique, tu auras donc des bus pour un peu partout en Iran, pour ma part :

  • Je suis arrivée de Kashan après 3h de route en bus et depuis Soffeh bus terminal, j’ai pris le bus pour mon auberge.

  • Je suis repartie d’Isfahan vers Varzaneh avec en bus près de l’auberge jusqu’à la gare de bus Jey. Ensuite il y a des vieux bus toutes les heures pour Varzaneh.

Place de l’Imam
Atigh Square
Jameh mosque
Ali Qapu Palace
Mosquée du Cheikh Lotfallah
Mosquée inconnue
Mosquée du Cheikh Lotfallah